Rechercher
  • marieparassols

Témoignage de M Aouine

Ouverture d’une première librairie généraliste indépendante-café à Grenoble


Le projet ?

On le sait tous : ce n’est pas une librairie qu’il faut ouvrir quand on caresse le rêve de devenir riche matériellement. La librairie est le commerce indépendant le moins rentable en France. C’est pour cette raison que l’on n’en voit pas à tous les coins de rue. C’est d’abord un acte citoyen, de résistance que d’ouvrir un lieu dédié aux livres et aux rencontres. C’est s’enrichir autrement, enrichir les autres, enrichir le monde de demain.

Cela fait plus de 20 ans que j’écris. J’écris pour la presse et des livres. Ces dernières années, je me suis aperçu qu’écrire ne suffit plus, qu’il faut désormais partager, de vive voix, avec le plus grand nombre, ma passion de la littérature. Comment ? En créant une première librairie généraliste indépendante-café à Grenoble, plus précisément au 11, rue Montorge, dans le cœur du quartier historique de Grenoble, en face du Jardin de Ville. J’y mettrai en avant les livres que j’ai aimés, y proposer aussi des livres que vous avez aimés (oui, le but, c’est le partage), y inviter des créateurs locaux et d’ailleurs, en faire un lieu vivant où l’on peut, en plus de ce qui nourrit l’esprit, trouver des produits locaux de qualité ou bios et équitables à consommer dans une ambiance chaleureuse. Je ferai de mon possible pour que la librairie devienne un repère dans la ville, et même au-delà. Un refuge où l’on peut échanger librement, se cultiver, découvrir, faire découvrir, passer du bon temps, rire, s’émouvoir, nouer des relations humaines de qualité (on n’en a jamais eu autant besoin… !).

Ma librairie sera baptisée « La Caverne », en écho à ces sites souterrains habités par nos aînés et qui ont vu naître les premiers graffitis, les premiers dessins, les premières peintures, les premiers chants, les premières histoires, les premiers poèmes. La caverne est, en quelque sorte, le berceau de l’art et de la création littéraire. Notre « Caverne », à vous et à moi, sera généraliste. Vous y trouverez, entre autres, littérature francophone et étrangère, poésie, bande dessinée, mangas, essais, littérature jeunesse et livres pratiques. Jeux de société, jouets bien choisis, carterie et papeterie y trouveront également leur place. La librairie accueillera expositions, rencontres littéraires, récitals de poésie, conférences-débats, ateliers et autres animations pour les grands et les petits.

La Caverne s’est installée dans un joli et spacieux local de 100 m².


Qui suis-je ?

Mohamed AOUINE. Je suis né le 29 janvier 1981 en Kabylie, arrivé en France en 2005, à l’âge de 24 ans. J’ai une formation universitaire en économie (bac+4). Tout récemment, j’ai suivi une formation à l’Institut national de formation de la librairie (INFL), devenu, depuis peu, l’École de la librairie. Ma formation a été complétée par un stage pratique à la librairie Arthaud, une institution à Grenoble. Je suis un grand lecteur. Cela fait presque 20 ans que je collabore avec différents titres de la presse écrite francophone. Depuis plus de dix ans, j’écris dans les colonnes du Dauphiné Libéré. Mes articles traitent surtout de la culture. Je suis, par ailleurs, l’auteur d’une dizaine de livres, dont deux romans, un recueil de nouvelles et six recueils de poèmes. La création de la librairie m’a demandé un an et demi de travail.


Propos recueillis par Pascale Bec-Lucat



29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout